3 étapes pour déterminer quoi et quelle quantité de nourriture donner à un chiot

Trois étapes qui permettent de déterminer quelle quantité de nourriture vous devez donner à votre chiot, quelle que soit sa race.

Quel type de nourriture choisir ?

De nombreuses marques de produits alimentaires pour animaux et notamment pour chien, proposent différents produits adaptés aux différentes espèces canines. Que ce soient des aliments de type humides comme les boites ou les sachets, ou bien solides comme les croquettes, il existe toujours un aliment adapté au besoin du chien, de la femelle gestante ou du chiot.

Il faut cependant toujours respecter les quantités selon l’âge et la taille de votre compagnon canin afin d’allier plaisir et équilibre nutritionnel. Si vous vous posez des questions sur le choix à faire, vous pouvez vous renseigner auprès de spécialistes de chez animalis pour qui le bien-être de votre chien sera une priorité.

Les 3 étapes du nourrissage

Afin de bien déterminer la quantité de nourriture que vous devez commencer à donner à un chiot en pleine croissance, il vous faut suivre les étapes suivantes :

Étape 1 : Trouvez un tableau d’alimentation pour chiots et déterminez le nombre de calories/ kilo de poids corporel que votre chiot devrait avoir pour son âge. Par exemple, un chiot de 7 semaines, pesant 2,5 kg a besoin de 400 calories par jour.

Étape 2 : Divisez le nombre de calories contenues dans 500 grammes de nourriture par le nombre de calories dont votre chiot a besoin chaque jour pour savoir quelle quantité d’aliment vous devriez lui offrir au départ. Par exemple, si le chiot de 7 semaines reçoit une nourriture contenant 600 calories par demi kilo, il aura besoin d’environ 400/600 calories par livre de nourriture chaque jour.

Étape 3 : Divisez la quantité de nourriture nécessaire chaque jour en un nombre approprié de tétées quotidiennes, selon la règle suivante : Si le chiot a entre six semaines et quatre mois, nourrissez-le quatre fois par jour. Si le chiot a entre 4 et 12 mois, nourrissez-le environ trois fois par jour. Lorsque le chiot est âgé de plus de 12 mois, nourrissez-le désormais deux fois par jour pour le reste de sa vie, en répartissant sa portion ainsi,1/3 le matin et 2/3 le soir.

Les chiots n’ont pas besoin d’être nourris six à huit fois par jour. Bien que ces repas fréquents puissent améliorer légèrement l’efficacité avec laquelle le chiot utilise la nourriture, c’est dans une si faible mesure que le temps supplémentaire consacré à la préparation et à l’alimentation de tant de repas ne vaut pas l’effort. Les chiots ont été élevés avec succès avec seulement deux ou trois tétées quotidiennes immédiatement après le sevrage, mais quatre semblent être le chiffre qui fournit la meilleure croissance pour le moindre effort du propriétaire du chien.

Comment augmenter les quantités ?

Si un chiot vide entièrement sa gamelle pendant trois jours consécutifs, n’hésitez pas à ajouter 5% de nourriture de plus à l’alimentation quotidienne. C’est très facile à doser si l’on utilise des croquettes pour chien qui sont des ingrédients essentiels à son alimentation et à sa croissance. S’il continue à manger tout ce qu’on lui offre pendant trois jours de plus, ajoutez cinq pour cent supplémentaire.

Continuez d’ajouter de la nourriture à ce rythme jusqu’à ce que le chiot en laisse un tout petit peu à chaque repas. Il est tout à fait possible que chez un chiot en pleine croissance, vous n’arriverez jamais à un point où il laissera de la nourriture, jusqu’à ce qu’il soit presque adulte. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter tant que le chiot prend environ le même poids chaque semaine que la semaine précédente. Entre 10 et 12 mois, le rythme de croissance d’un chiot commence à ralentir.

En même temps, la consommation alimentaire du chien commence également à diminuer. Il s’agit d’un phénomène normal, causé par la réduction des besoins en nutriments et en énergie supplémentaires, nécessaires à sa croissance. La réduction est simplement une indication que le chiot arrive à maturité.

Certains propriétaires de chiens peuvent confondre cette réduction de la consommation alimentaire avec une maladie. Cette peur devient encore plus prononcée lorsque le processus de maturation rend le chien moins actif. Les propriétaires de chiens novices oublient généralement que les adolescents humains passent par les mêmes étapes avant de devenir adultes.

D’autres propriétaires de chiens peuvent oublier le fait que le processus de maturation chez le chien ne nécessite qu’environ 12 mois, alors que chez les humains, cela prend généralement 20 ans !

Relayer sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Pseudo

E-mail (non publié)

Site Internet

Votre commentaire

Veuillez recopier le code de sécurité : dfkfsz5vk5